Mal de tête et Sinus

Maux de tête ? Et si c’était les sinus ?

Depuis quelques semaines, je souffre de maux de tête très localisés, pourtour de l’oreille, arrière de l’oreille et arcade sourcilière.

Mon premier reflexe en tant que praticienne de shiatsu et de médecine traditionnelle chinoise fut d’observer les correspondances de ces zones, verdict : Foie et Vésicule biliaire.

Rien d’étonnant me dis-je, ayant déjà un tempérament hépatique très chaotique, les excès du mois de décembre (j’ai massacré la population de chocoland !), n’ont pas dû aider mon terrain. Je partis donc dans un auto traitement accompagné d’un nettoyage du foie par alimentation. Mais, rien.

C’est alors que m’est venue une hypothèse : les sinus Julie ! Les sinus !

Pas obligé de moucher de la glue verte pour avoir une sinusite (inflammation des sinus) !

Après coup, je m’étais rendue compte que depuis quelques temps, ma respiration alternée, bloquait côté gauche, eureka, c’était donc ça !

Je ne sais pas pour vous, mais de mon coté, soit les masques m’assèchent énormément quand je les porte en intérieur, soit je produis énormément d’humidité en extérieur et au bout de 15 minutes, mon masque est trempé,  milieu par excellence pour le développement des bactéries. Et étant donné que je ne veux pas le manipuler en permanence, je renifle au lieu de me moucher, le mucus reste donc là, à stagner empêchant l’aération des cavités, ça obstrue puis ça s’infecte ou/et s’enflamme. Bingo !

Il existe beaucoup de cause aux sinusites, ici, je fais part de mon expérience personnelle car peut-être est-ce aussi votre cas.

Ce qui est bien, c’est que l’on peut tester quelques petites choses « au naturel » afin d’éradiquer le problème, apaiser et nettoyer les sinus.

Par contre, je ne le répèterai jamais assez, ne laissez pas trainer les choses : consultez !

Ce que l’on peut mettre en place

  • Se nettoyer le nez : à l’eau salée 2 fois par jour, soit à l’aide d’un aérosol, d’un pot neti à l’indienne ou d’une poire à l’ancienne !
  • Faire des inhalations : eau additionnée de thym ou d’une goutte d’huile essentielle d’eucaltpus radié ou thym à thujanol ou de menthe poivrée. Rien de tout cela ? Juste de l’eau c’est très bien aussi ! Attention, après une inhalation on attend 30 minutes avant de sortir dehors, surtout en hiver !
  • Faire des inhalations sèches : déposer 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié ou de menthe poivrée ou de thym thujanol sur un mouchoir et respirer.
  • Massage des zones douloureuses avec des huiles essentielles adaptées.

Synergie « Sinusite »

  • HE eucalyptus radié (pas d’autres eucalyptus !) : 10 gouttes
  • HE ravinsara : 10 gouttes
  • HE arbre à thé : 10 gouttes
  • HE menthe poivrée : 5 gouttes
  • HE épinette noire : 5 gouttes

A appliquer sur les zones de sinus douloureuses, 4 à 6 fois par jour, pas trop près des yeux.

 

Geste d’entretien à adopter : lavage du nez tous les matins !

Notez que c’est également un très bon geste « mieux-être » pour les personnes souffrant de rhinites allergiques saisonnières ! Dans la médecine traditionnelle indienne (médecine Ayurvédique), le nettoyage des cavités nasales fait partie de la routine quotidienne.

Si les symptômes persistent consultez !