Femme, acceptation du corps et auto-massage

Il va être question de féminin et d’huile !

Vous étiez prévenus, le féminin, la femme, sa sexualité et son bien-être sont des sujets qui m’ont toujours intéressés, ayant moi-même eu quelques difficultés d’ordre féminin dans ma vie.

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’auto-massage.

Souvent lors de mes séances en cabinet, je conseille l’auto-massage. Au début, je n’étais pas spécialement surprise des réponses que l’on pouvait me donner mais la récurrence de certaines d’entre elles a commencé à m’interpeller.

A la question : « Vous massez-vous de temps en temps ?« 

j’obtiens très souvent des :

  • Pourquoi faire ?
  • Je n’aime pas ça.
  • Je me sens pas à l’aise.
  • Je n’ai pas le temps.
  • Comment ?

Mesdames ? Je pense que nous sommes devant un problème de taille.

Pourquoi faire ? Précisément pour faire. Pour se recentrer, se reconnecter à son corps, son essence, pour le soulager, lui dire qu’on l’aime malgré tout.

Je n’aime pas ça, Je me sens mal à l’aise à l’idée de me masser ? C’est justement là que c’est intéressant ! Et si on commençait à faire connaissance ou à faire la paix avec son enveloppe corporelle ?

Je n’ai pas le temps ! Sérieux ? Là, je ne sais pas quoi répondre car je pense que le temps, c’est une question de choix.

Comment ? On y vient !

Quand et Comment ?

  • La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a rien de compliqué, pas de manipulation complexe, pas d’huile rare et onéreuse, juste du cœur et de la présence.
  • Préférez le soir, après votre toilette et réservez-vous ne serait-ce que 10 minutes.
  • Choisissez une huile qui vous « fait vibrer« , qui vous évoque la douceur, la sensualité, à vous de choisir. J’aime beaucoup l’huile à la Rose Musquée, pour moi c’est le summum, mais de temps en temps, je change pour une recette à base d’ylang-ylang, de patchouli, de lavande, selon mes envies.
  • Commencez par vous masser la zone de l’utérus (le pubis) en petits cercles dans le sens horaire, il y a déjà un paquet de tensions et d’émotions qui stagnent dans cette zone chez beaucoup d’entre nous. Sans pression mais avec présence et écoute.
  • Continuons par le ventre, toujours des cercles et des spirales démarrant du nombril pour devenir de plus en plus grands. Allez-y a pleines mains, engagez-vous dans vos mouvements. Sentez les tensions ? Les zones très « dures », « froides » ou au contraire, « molles » et « chaude ». Sentez comment votre digestion se remet en marche doucement !
  • On continue sur que j’appelle « la cheminée émotionnelle« , remontez du ventre à la gorge en passant par le sternum, à pleines mains, faites de grands gestes comme si vous vouliez chassez les surplus néfastes par votre gorge. Dans la foulée, massez-vous les seins ! Vos seins ne sont pas réservés à l’allaitement, à vos amants ou amantes ni aux examens médicaux ! Massez-les avec amour, découvrez leur texture, leur souplesse, juste pour ce qu’ils sont 🙂

Quelle huile choisir ?

La vôtre !

On a chacune notre univers olfactif. Un jour une dame m’a envoyé un mail pour me dire qu’elle s’était lancée, qu’elle avait osé se masser sans se trouver ridicule. Elle avait utilisé de l’huile d’olive au basilic car ça lui rappelait les odeurs heureuses de son enfance. Pourquoi  pas ?!

Je conseille souvent des odeurs « basiques » comme la Rose, la Lavande ou la Mandarine, mais après, à vous d’explorer !

Si vous optez pour une huile du commerce, faites attention à la composition, ce que l’on met sur son corps, rentre dans son corps. Et si vous souhaitez vous lancer dans vos propres recettes, je ne le répèterai jamais assez : soyez prudentes avec les huiles essentielles, elles sont très puissantes et peuvent provoquer brûlures et intoxications si elles sont mal dosées !

N’hésitez pas à m’envoyer vos retours ou questions ! Et je vous souhaite d’agréables moments de reconnexion à votre corps féminin.

A très bientôt !

WhatsApp chat